L’équipe

Photo © David Ospina

Photo © David Ospina

Olivier KEMEID
Directeur artistique, codirecteur général

Olivier Kemeid, auteur et metteur en scène, a signé une quinzaine de pièces de théâtre, seul ou en collaboration, ainsi que quelques adaptations et relectures, jouées à travers le monde. Parmi ses oeuvres, mentionnons Five Kings- L’histoire de notre chute, Moi, dans les ruines rouges du siècle et L’Énéide, qui témoignent de l’impact de l’Histoire sur la vie des hommes et la force du théâtre qui permet d’échapper à la banalité du quotidien. Diplômé de l’École nationale de théâtre du Canada en écriture dramatique et détenteur d’un baccalauréat en science politique et philosophie de l’Université de Montréal, Olivier a été professeur invité à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM en plus d’avoir dirigé le Théâtre Espace libre. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix de l’Association québécoise des critiques de théâtre en 2012 pour Moi, dans les ruines rouges du siècle.

Nouveaux horizons
Dès sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2002, Olivier est engagé comme adjoint artistique de Marie-Thérèse Fortin au Théâtre du Trident à Québec. Peu de temps après, il se fait inviter par Jean-Pierre Ronfard à venir créer des cabarets au Nouveau Théâtre Expérimental, puis fonde sa compagnie de théâtre Trois Tristes Tigres, avec laquelle il produit son premier spectacle coécrit avec Patrick Drolet, Tout ce qui est debout se couchera, à Espace Libre en 2004, puis lue publiquement au Théâtre du Rond-Point à Paris. Le metteur en scène Eric Jean lui commande alors l’écriture d’une pièce nourrie de la poésie de Federico Garcia Lorca et des improvisations des acteurs (Les Mains, Théâtre de Quat’Sous, 2004), puis l’adaptation du roman d’Antonio Skarmeta sur la vie de Pablo Neruda (Une ardente patience, Théâtre du Bic/Théâtre de Quat’Sous, 2005). Invité en résidence d’écriture au Festival des Francophonies de Limoges, Olivier Kemeid y écrit, entre autres, son adaptation du roman de Juan Rulfo, Pedro Paramo, sous le titre Les Murmures. Il se joint également au comité de rédaction de la revue Liberté.

Escale à Espace Libre
Au Nouveau Théâtre Expérimental, il cosigne avec Patrick Drolet et Alexis Martin une pièce sur l’univers de Rabelais puis se fait offrir la direction artistique d’Espace Libre, poste qu’il occupe de 2006 à 2010. Il y programme, entre autres, Sauce brune de Simon Boudreault, L’Affiche de Philippe Ducros, Chante avec moi d’Olivier Choinière, Gestes impies du Théâtre de la Pire Espèce. Avec sa compagnie Trois Tristes Tigres, il y produit d’autres Cabarets Libre International de Montréal (CLIM). Il sera de retour sur les planches d’Espace Libre en novembre 2016 en tant que comédien dans la production Lettres arabes 2, en compagnie de Geoffrey Gaquère et de Mani Soleymanlou.

Explorer les classiques, ici et ailleurs
Une fascination pour les grands textes de la littérature, en particulier ceux de l’Antiquité, amène Olivier Kemeid sur le chemin d’Euripide avec Bacchanale, pièce produite au Théâtre d’Aujourd’hui en 2008. Accueilli en résidence d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, Olivier Kemeid y écrit L’Énéide, inspirée à la fois de l’épopée de Virgile et du récit de sa famille émigrée d’Égypte. La pièce, créée à Espace Libre en 2007 connaît un succès immédiat et représente un tournant majeur dans le parcours d’Olivier Kemeid. Le texte est mis en lecture au Festival d’Avignon en 2008, au Festival des Francophonies en Limousin en 2009, au Festival Blickwechsel / Regards croisés de Karlsruhe (Allemagne), au Théâtre de la Balsamine à Bruxelles et au hotINK Festival 2010 de New York. Finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur Général 2009, lauréat du concours allemand Nouvelle pièce canadienne en 2008, le texte est également retenu par le Bureau des lecteurs de la Comédie-Française et est traduit dans de nombreuses langues. L’Énéide est aussi créé en allemand au Hans-Otto Theater de Postdam, joué au Festival Antique de Trèves et mis en lecture au Théâtre National de Budapest en novembre 2010. À l’été 2016, une nouvelle traduction en anglais de L’Énéide a été présentée au Festival de Stratford dans une mise en scène de Keira Loughran. La version italienne du même texte sera créée à Rome en 2017.

Résidence au Théâtre d’Aujourd’hui
Invité comme auteur en résidence au Théâtre d’Aujourd’hui pour la saison 2011-2012, il y écrit Moi, dans les ruines rouges du siècle, inspiré de la vie du comédien d’origine ukrainienne Sasha Samar, qui y joue son propre rôle. La pièce remporte un grand succès et part en tournée à travers le Québec et le Canada, terminant son parcours sur la scène du Théâtre de Quat’Sous. En 2013, Trois Tristes Tigres complète sa deuxième année de résidence de création au Théâtre d’Aujourd’hui en y créant le texte d’Olivier Furieux et désespérés, basé sur le retour au pays natal.

Le vent dans les voiles
En 2013 sont créés Œdipe, une adaptation personnelle d’Œdipe Roi de Sophocle pour le Théâtre Royal du Parc à Bruxelles puis Survivre, à partir d’improvisations d’acteurs dirigés par Eric Jean au Théâtre de Quat’Sous. Par la suite, le TNM et la compagnie de Lemieux/Pilon 4DART commandent à Olivier un texte à partir du mythe d’Icare. Il part ensuite pour une résidence d’écriture de trois mois à New York. En 2014, il est engagé comme professeur invité à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM. L’année 2015 voit l’aboutissement d’un projet de longue haleine, étendu sur plus de cinq ans, autour du cycle des rois de Shakespeare – un projet qui a été accueilli en résidence de création à la Chartreuse en 2012 et au Théâtre de la Ville de Longueuil en 2013. Five Kings (Leméac, 2015), d’une durée de cinq heures, est créé à Espace Go et au Théâtre français du Centre National des Arts à Ottawa dans une mise en scène de Frédéric Dubois. La pièce a été jouée à Bruxelles ainsi qu’au Festival des Francophonies à Limoges.

Retour au Théâtre de Quat’Sous
C’est à l’automne 2016 qu’Olivier Kemeid devient le nouveau directeur artistique et codirecteur général du Théâtre de Quat’Sous, ce lieu qui a accueilli ses premières œuvres et dans lequel il a été le plus joué au cours de sa carrière. Il y signera la mise en scène et l’écriture des Manchots au printemps 2017.

Photo © David Ospina

Photo © David Ospina

Stéphanie CAPISTRAN-LALONDE
Directrice administrative et codirectrice générale

Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre, Stéphanie Capistran-Lalonde a fait l’assistance à la mise en scène et la régie de plusieurs spectacles, principalement des créations, avec les metteurs en scène Martine Beaulne, Daniel Brière, Geoffrey Gaquère, Gervais Gaudreault, Marie Gignac, Denise Guilbault, Martin Faucher, Marie-Thérèse Fortin, Éric Jean, Olivier Kemeid, Louise Marleau, Jean-Frédérique Messier et Claude Poissant. Elle est codirectrice générale de la compagnie Trois Tristes Tigres et y a assuré la coconception et la régie de plusieurs spectacles, dont le récent Moi, dans les ruines rouges du siècle, ainsi que Les lettres arabes et L’Énéide. Elle a travaillé les textes d’auteurs contemporains comme Fanny Britt, Michel-Marc Bouchard, Olivier Choinière, Carole Fréchette, François Godin, Suzanne Lebeau, Emmanuelle Jimenez, Olivier Kemeid, Alexis Martin, Jean-Frédérique Messier, Jennifer Tremblay, Larry Tremblay et Lise Vaillancourt. Elle fait également de la direction de production.

Photo © David Ospina

Photo © David Ospina

Romain FABRE
Directeur des communications

Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2003, Romain se consacre aussi bien à la conception de décors que de costumes. Dernièrement on a peu voir son travail en tant que scénographe dans Je voudrais crever, de Marc-Antoine Cyr, mise en scène de Reynald Robinson, Aux Écuries ; ainsi que dans Amuleto, adapté et mis en scène par Catherine Vidal au Théâtre de Quat’Sous. Quant à son travail de concepteur de costume c’est dans Terrorisme, des frères Presnyacov, mise en scène d’Olivier Coyette, Aux Écuries, qu’il s’est illustré récemment. Cette saison on a eu l’occasion de le voir collaborer avec Claude Poissant pour la scénographie de Tom à la ferme de Michel-Marc Bouchard au Théâtre d’Aujourd’hui. Il a fait aussi partie de l’équipe des Lettres arabes d’Olivier Kemeid et Geoffrey Gaquère à l’Espace Libre.

Photo © David Ospina

Photo © David Ospina

Sarah PINELLE
Coordinatrice générale