Five Kings – L’histoire de notre chute

De retour au Théâtre du Trident
du 12 septembre au 7 octobre 2017

17757446_1879316128761307_1069265720629043933_n

ACHETER DES BILLETS

 

>> DÉCOUVREZ FIVEKINGS.CA, NOTRE BLOGUE DE CRÉATION <<

Représentations
À Québec, Théâtre du Trident, du 12 septembre au 7 octobre 2017
À Limoges, Les Francophonies en Limousin, 24 et 25 septembre 2016
À Bruxelles, Théâtre de Poche, du 19 au 23 avril 2016
À Ottawa, Théâtre français du CNA, du 19 au 22 novembre 2015

Création à Montréal, Espace GO, du 20 octobre au 8 novembre 2015

TEXTE / OLIVIER KEMEID, D’APRÈS LES PIÈCES HISTORIQUES DE SHAKESPEARE RICHARD II, HENRY IV, HENRY V, HENRY VI ET RICHARD III
MISE EN SCÈNE / FRÉDÉRIC DUBOIS
PRODUCTION TROIS TRISTES TIGRES + THÉÂTRE PÀP + THÉÂTRE DES FONDS DE TIROIRS / EN COPRODUCTION AVEC LE THÉÂTRE FRANÇAIS DU CENTRE NATIONAL DES ARTS, OTTAWA + THÉÂTRE DE POCHE, BRUXELLES

Un événement théâtral d’envergure qui ouvre les portes à des oeuvres méconnues et les plonge dans le bain de notre modernité. Un rendez-vous à échelle humaine dans le grand mécanisme des luttes fratricides et des joutes de pouvoir.

Direction artistique Patrice Dubois + Assistance à la mise en scène Stéphanie Capistran-Lalonde + Environnement scénique et éclairages Martin Labrecque + Assistance à l’environnement scénique Marie-Aube St-Amand Duplessis + Costumes et complicité artistique Romain Fabre + Musique Nicolas Basque + Philippe Brault + Vidéo Gabriel Coutu-Dumont + Direction de production Caroline Ferland + Direction technique Simon Cloutier + Production déléguée Julie-Marie Bourgeois + Complicités artistiques Olivier Coyette + Brigitte Haentjens + Catherine La Frenière + Claude Poissant + Artistes invités dans la recherche Sébastien Dodge + Benoît Gouin + Julianna Herzberg + Catherine Larochelle + Joël Miller + Jennifer Morehouse + Sasha Samar + Mani Soleymanlou

Distribution // Olivier Coyette (Belgique) | Jean-Marc Dalpé | Patrice Dubois | Hugues Frenette | Jonathan Gagnon (Simon Lacroix) | Gauthier Jansen (Belgique) | Park Krauken (É.-U.) | Louise Laprade | Marie-Laurence Moreau (Marilyn Castonguay) | Étienne Pilon (Christian E. Roy) | Isabelle Roy | Vlace Samar | Emmanuel Schwartz (Alex Bergeron)

« Asseyons-nous sur la terre,
Et racontons la triste histoire de la mort des rois. »
– Richard II, Acte III, scène 2 (trad. Déprats)
L’HISTOIRE

Ils sont cinq, ils se succèdent, se détestent, s’aiment, se trahissent, sont du même sang. Ils sont parfois père et fils, parfois ennemis jurés, souvent tout ça en même temps. Ils proviennent du fond des âges et pourtant sont d’aujourd’hui. Ils passent leur vie à attendre d’être au sommet et sitôt la montagne gravie, leur chute s’amorce. Autour d’eux, leurs alliés, leurs conspirateurs, leur cour, le champ de bataille. Au-dessus d’eux, les femmes, à la fois souveraines et victimes, pris malgré elles dans les rets des grandes machinations, broyées par les mâchoires de l’Histoire en marche, se défendant corps et âmes pour ne pas sombrer dans la folie et l’ivresse du pouvoir. Sur les têtes de ces cinq hommes : l’éclat d’une couronne, souvent creuse. Car ils ne sont rois que parce que vous vous inclinez.

Soixante-seize ans après que le cinéaste Orson Welles a initié, puis abandonné son projet Five Kings, le Théâtre PÀP et ses précieux collaborateurs s’en inspirent: ils s’approprient le « cycle des rois » et proposent un spectacle-fleuve composé d’oeuvres fondatrices qu’on voit rarement assemblées, de Richard II à Richard III en passant par les Henry IVV et VI.

Après son très beau Moi, dans les ruines rouges du siècle, Olivier Kemeid trempe son arme dans l’encrier et transporte les rois moyenâgeux au coeur de notre histoire politique et sociale récente. De 1960 à 2015, les cinq dernières décennies forment le plateau de leurs règnes où se dressent la beauté des utopies et le terrifiant des ambitieux.

Frédéric Dubois, que l’on a vu se mesurer à Ducharme, à Ionesco et à Ronfard, signe la mise en scène en concentrant sa charge autour des rapports familiaux et en observant finement la coulisse des pouvoirs. Il avance dans cette forêt de sens avec justesse et pleine folie.

Martin Labrecque, que l’on connaît pour ses très beaux éclairages sur plusieurs productions à Espace GO, signe quant à lui l’environnement scénique, tandis que Patrice Dubois en assure la direction artistique.

Un rendez-vous à échelle humaine dans le grand mécanisme des luttes fratricides et des joutes de pouvoir.

Le texte propose une action dramatique qui se concentre sur la puissance des rapports familiaux, qui brise des relations entre des personnages et en réunit d’autres.

Des 256 personnages que comptait la double tétralogie d’origine, nous nous retrouvons avec 34 personnages que joueront 13 acteurs. Autant de types physiques, de présence des corps qui composent à eux seuls une force, une charge. Ils forment l’espace, ils sont la scénographie.

ACHETER DES BILLETS

 

Ce projet a bénéficié de résidences de création à la Chartreuse / Centre national des écritures (France) et au Théâtre de la Ville de Longueuil (Québec). Il a également reçu le soutien du Consulat général de France et de la Ville de Québec.